LA FAUNE

A FAUNE

LA FLORE

A FLORE

LES VISITES

VISITES

LA TORTUE D'HERMANN

LA TORTUE D'HERMANN - Testudo hermanni

Provençal : tartuga de terra

Répartition géographique : sud de l'Europe

Cette tortue terrestre est souvent confondue avec la tortue mauresque, ou tortue grecque (Testudo graeca) à laquelle elle ressemble, et qui a été introduite en France depuis très longtemps. La tortue d'Hermann est indigène de notre pays et on ne la trouve que dans le sud-est, particulièrement dans le Var (surtout dans le massif des Maures), mais elle semble avoir pratiquement disparu des Alpes-Maritimes, victime des incendies, de l'urbanisme et du ramassage intensif.

La carapace est très bombée, les écailles noires et jaunes, les membres sont courts puissants et griffus. La queue est courte, terminée par une écaille fendue.

Taille : de 20 à 25 cm (jusqu'à 30 cm pour les femelles). C'est une espèce qui vit le jour dans les bois : garrigues et maquis. Elle est surtout active en début et fin de journée. Elle est essentiellement herbivore se nourrissant de feuilles, fleurs, fruits,Thumbnail image mais peut occasionnellement manger des vers, limaces ou larves.

Elle hiberne dans un terrier qu'elle a pu creuser elle-même, ou dans un trou naturel, d'octobre à mars, et s'accouple d'avril à juin. La ponte s'effectue en juin-juillet et les œufs (4 à 15) sont enterrés en un lieu bien exposé et légèrement humide, puis abandonnés. Les jeunes sortent au bout de 9 à 12 semaines et mesurent environ 4 cm. Elles ont une carapace molle et sont de ce fait pendant quelques jours à la merci de nombreux prédateurs. Certains individus pourront néanmoins atteindre un âge de 90 ans et plus.

En danger d'extinction en France, cette tortue est comme tous les reptiles, protégée par la loi. Une ferme d'élevage (le Village des Tortues) a été crée à Gonfaron, dans le Var, pour la sauvegarde de l'espèce.

Copyright (c) Ecomusée Vivant 2014. All rights reserved.